Communiqué de Presse

Bariza Khiari, Vice-Présidente du Sénat, Sénatrice de Paris

C’est avec une immense tristesse que j’apprends la mort d’Henri Alleg.

 Avec Henri Alleg s’éteint non seulement un journaliste de talent, témoin engagé d’heures sombres de notre histoire, mais également un humaniste. Henri Alleg restera l’homme révolté. Celui qui maintient dans la plus grande clandestinité la publication d’Alger Républicain pour informer les citoyens de ce que l’on nomme alors « les évènements d’Algérie » et condamner avec force les méfaits accomplis au nom de la colonisation. Celui qui a survécu à la torture, chance que n’eut pas son collègue et ami Maurice Audin, torturé à mort peu auparavant. Celui qui prendra la plume pour fustiger cet avatar de la colonisation que fut la torture, dans un ouvrage magistral, La Question, dès 1958.

Henri Alleg voulait parler pour ceux qui ne le pouvaient pas ou qui ne le pouvaient plus, La Question reste un des plus grands témoignages portant sur la guerre d’Algérie, une œuvre forte produite par une personne hors du commun. Au-delà de sa condamnation d’une guerre d’un autre temps, Henri Alleg demeure aussi l’un de ceux qui ont dénoncé très tôt l’absence de pluralisme politique en Algérie. Sa rigueur morale et sa fermeté sur les principes lui valurent à nouveau quelques déboires.

Henri Alleg était un citoyen du monde. Il avait choisi l’Algérie comme terre d’adoption après s’y être installé en 1939. Il est revenu en France ensuite pour demeurer une de ces trop rares voix de la conscience du monde.

A sa famille et à ses proches, j’adresse mes plus sincères condoléances.

A propos barizakhiari

Sénatrice de Paris Membre du Parti socialiste
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s